LSD on Mars

Syndicat LSD : L'aventure continue sur Mars
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dissolution du syndicat Résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elien

avatar

Masculin Nombre de messages : 1151
Age : 37
Syndicat : LSD
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Dissolution du syndicat Résistance    Jeu 16 Fév 2012 - 7:40

[15/02/2012 18:51] Post de Albakore : Le crépuscule d'un syndicat
*Voilà plusieurs jours que l'ordre d'évacuation avait été donné et que le déménagement, d'une partie des affaires renfermées dans les installations, s'effectuait.

Je me souvenais des moments passés, de mes camarades disparus depuis, de tout ce que nous avions pu accomplir... jamais je n'aurais pensé que ce serait moi qui souderait définitivement le sas. C'est à la fois un honneur pour moi et une douleur terrible d'avoir à faire ceci.

Les mots de Zezouille résonnaient de ma tête : "Résistance est mon bébé, il disparaitra avec moi".
Et bien nous y voilà mon Zez, ta volonté est accomplie presque 4 mois après que tu nous aies quitté et c'est moi qui m'en charge... moi qui ai contesté une seule et unique fois ton avis, lorsque tu as voulu dissoudre le syndicat après un différent en interne pour une raison dont je ne me souviens plus ... quelle ironie.

C'est tout une partie de ma vie ici qui disparait aujourd'hui, un syndicat que j'ai toujours considéré comme ma maison, l'étoile qui me servait de repère.
La reflexion sur son avenir et la décision qui en a découlé ont été très pénible à accepter, mais c'est encore plus dur que ce que je pensais de clore ce chapitre, je n'arrive pas à m'y résigner.
Je me sens perdu, orphelin.

Nous serons chez nos frères de métal, une partie du noyau dur de l'époque s'y est regroupé, il continuera à transmettre ses valeurs. Mais ce sera tout même différent dans un sens, bien que Résistance disparaisse, le réseau subsiste.
Je ne pourrai jamais oublier tout ce que j'y ai vécu et appris, j'en garderai le souvenir profond quoiqu'il arrive.

J'aurai tenu la promesse que je t'ai fait Zezouille, jusqu'à la dernière seconde... j'en suis fier... et j'espère que d'où tu es, toi aussi.

Je passe les dernières heures seul dans ce lieu, je me recueille, j'observe tout ce que je ne verrai plus. Je me plante une épine d'agave, j'en ressens la douleur et vois le sang couler... je suis maintenant sûr que je ne rêve pas.

Nous organisons néanmoins un baroud d'honneur. Résistance ne s'éteindra pas en silence, il fera crépiter une dernière fois le voxterm du bar.
Une fois le soleil couché, que le voile sombre de la nuit couvrira la zone de vivance, ce "Jour de la Mort" sera aussi celui de la fin d'une magnifique aventure.*



Réponse de : Panda2
Jour de la Mort.

Les derniers Résistants ont rejoint Clandestin. Je les observe en alcôve sourire en coin sans un mot. La plus part se connaissent, ils se chambrent et rigolent pourtant chacun ressent une angoisse insidieuse au creux des tripes. Tous en ont conscience, c'est la fin d'une époque et le début d'une autre. J'entends ma voix, comme étrangère à moi même, donner quelques ordres avant mon dernier séjour au sein de Résistance.

Quelques minutes plus tard, je suis devant l'entrée de ce qui fut, est et restera ma maison. Malgré mes transhumances régulières il n'y en a jamais eu d'autres. Résistance et Clandestin sont pour moi la même chose. Je suis un résistant irradiant. Je suis un baroudeur syndical. Mon frangin de métal m'accueil à la sortie du sas, sourires complices, mais nos cœurs sont lourds.

Ça faisait un moment que je n'étais pas venu ici. Depuis de nombreux cycles la gestion de Clandestins accapare tous mon temps. A la vue de l’alcôve Résistante, je suis pris d'un vertige mélancolique. L'effet "madeleine de Proust" marche à plein. L'odeur, les couleurs m'entraînent dans un déluge de souvenirs.

J'entends encore la voix de kerrigane rire aux éclats après avoir repeinds son krakra en rose bien avant une défunte acidalienne. Je revois mon leader agatiste compter ses pierres avec le sérieux du comptable. En fait, je serais à peine surpris si Memère déboulait de son temple en tenue d'adam pour asticoter le leader en le traitant de noob. Je revois Arclite me courir après en alcôve, tronco à la main, alors que je l’avais asticoté à outrance sur son age avancé. Je crois qu'il n'avait pas 1000 jours à ce moment. Que serais-je devenu sans le réseau...

Mon casier est toujours là dans le vestiaire syndical. Rien n'a bougé. J'y retrouve un vieux casque de scaphandre level 15 complétement défoncé par un coup de barre à mine. Sourire. Je m'était pris ma plus belle rouste ce jour là. Mon Boss, Tiamat, hors de lui m'avait inculqué certaines choses ce jour-là. Faut dire que j'avais fait fort ! Un dronage de zone mal géré et on s'était retrouvé avec une faillite de plusieurs centaines de millions pour la 2 eme fois en quelques mois. C'était l'époque où on roulait en ligne droite. Les Castes n'existaient pas et la Firm faisait tous pour limiter nos sorties en bétrayal. Baroudeur, explorateur et éboueurs.. on faisait tous à cette période, c'était le gavage d'item à moins de 200km de la ZDV. Il fallait bien changer nos pneus. Alors, on se dronait. Je crois même que c'est la présence de Xo7 qui avait provoqué la faillite... Hé hé ! Va falloir que je lui rappelle cet épisode.

Belle époque oui ! Je roulais comme un malade, c'est comme ça que Résistance fut le 1er syndicat a se doter d'une annexe. J'en garde encore les séquelles dans le classement de la Firm. Mon Boss me mettait rouste sur rouste afin d'obtenir la matière nécessaire à l'annexe et qui ne passait pas par voxpack. Ce fut une œuvre collective. Le Réseau à toujours mit l'accent sur cela : le collectif. Certains colons nous ont quittés mais ils ressentent toujours cette appartenance au réseau, ce sentiment qui permet de dire : " On fait corps ! "

Une dernière fois... un baroud d'honneur avant fermeture en mémoire de nos ainés ! Le réseau s'adapte, se transforme et perdure plus actif que jamais.

Saisit une épine d'agave planqué dans son casier puis la plante dans le lob de l'oreille. Le sang coule. Vide ses affaires du casier et le referme d'un coup sec.

Codex TEM 0a13 Faire sortir son sang des oreilles est un don apprécié, utilisez les épines d’agaves importées.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dissolution du syndicat Résistance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire
» Procédure d’annulation et de dissolution
» Ninjutsu Yôton : art de la lave ou de la dissolution (Doton + Katon)
» l'auto-dissolution du parlement haïtien : A l'impossible nul n'est tenu
» Dissolution du mariage d'Idril et Noa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LSD on Mars :: RDC - Dôme Syndicale - Section Publique :: E.L.I.E.N :: Events archives-
Sauter vers: